Potage aux herbes sauvages

On aurait pu l’appeler « Soupe aux mauvaises herbes » ou bien « Qui s’y frotte, s’y pique ». Voici la recette de Patrick Fontaine : un potage aux herbes sauvages aussi délicieux que bon pour la santé.  

Pour la réaliser, il vous faudra d’abord enfiler des chaussures de marche pour battre la campagne ou les pavés, c’est selon. Attention de ne pas prendre ces expressions au sens figuré, vous risquez de ne pas aller au bout !

Votre mission sera de rapporter orties et consoude. 

Pour certains, ce sera facile, pour d’autres, c’est quasi mission impossible ! Une astuce pour les parisiens : il existe un petit parterre, rue du Jourdain, dans lequel on peut trouver quelques orties (grâce à l’intervention des associations Village Jourdain et Rue du Jardin)

Mais attention ! Il n’y en aura pas pour tout le monde ! 

Lors de vos pérégrinations, vous aurez pris soin de vous arrêter dans une épicerie bio et locale pour acheter le reste des ingrédients (ha ha ! on dirait que les choses se corsent pour les campagnards, il y a une justice !) 

Une fois que tout est réuni, les choses sérieuses commencent…

Faire revenir l’oignon dans l’huile et le beurre jusqu’à obtention d’une légère coloration (signe que les sucs se libèrent). 

Là, c’est la douche froide ! On ajoute 2 litres d’eau, les lentilles corail (rincées même si elles n’ont encore rien fait), le bouquet garni, sel et poivre du moulin.

Porter à ébullition et laisser cuire 30 min environ.

Jeter les herbes lavées dans la préparation. Cuire 4 à 5 min à découvert. 

Vérifier la cuisson des tiges (elles doivent être fermes pour préserver les vitamines). 

Retirer le bouquet garni, ajouter l’ail haché, mixer. 

Servir avec de la crème fraîche.

Si vous êtes vegan, vous pouvez utiliser de la crème de soja, d’avoine ou de riz. Et pour les créatifs, tout est permis : on peut remplacer les lentilles par des pommes de terre, des pois cassés, des pois chiches. On peut ajouter une carotte, des pissenlits, du plantain (dans ce cas, commencer la cuisson en même temps que les lentilles).

Ingrédients :  

200g de jeunes feuilles et tiges d’orties

100g de jeunes feuilles de consoude 

120g de lentilles corail 

1 gros oignon 

2 litres d’eau 

1 bouquet garni

2 belles gousses d’ail

30 g de beurre 

Huile olive 

Sel, poivre

Ne les appelez plus jamais mauvaises herbes ! 

L’ortie est riche en vitamines A,B et C, ainsi qu’en fer, calcium, magnésium, potassium et phosphore, elle a également des propriétés diurétiques. C’est un excellent reminéralisant et fortifiant. 

Les feuilles de consoude sont riches en protéines, vitamines B12, silice et potassium, spécialement recommandées pour les végétariens ! 

Lorsque vous cueillez des plantes sauvages, prenez soin de le faire dans une zone non polluée. Ne pas cueillir à ras du sol, pour éviter les risques d’échinococcose.

Savourez notre newsletter !S'abonner
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez